Protégez nos poules chéries
et pensez à vous munir de crottinettes.
CHIENS EN LAISSE UNIQUEMENT
La plage du Vieux Chêne est un terrain privé et ne bénéficie pas du ramassage des déchets.
PIC-NICS ZÉRO DECHETS
Les tenues de bain ne sont
pas acceptées au sein de l’établissement.
TENUE DE VILLE AU RESTAURANT
Étendu sur 3 hectares, l’espace nature du restaurant jouit d’un charme romantique qui ne manquera pas de vous séduire… Hérons, libellules bleues, bergeronnettes et cygnes semblent livrer un éternel ballet, bordé par les eaux cristallines de la Dordogne. Succombez aux joies de la baignade, au plaisir d’une sieste, ou à la contemplation de la biodiversité locale.
Baignade & Détente
Le Vieux Chêne,
un monument naturel
Notre établissement porte son nom. Il s’étend, désormais endormi,  sous le regard du village qui l’a vu naître : le Vieux Chêne de Montvalent inspire l’émerveillement depuis plus de 500 ans !

Suite aux furieux assauts d’une tempête de 2016, son tronc faiblit puis finalement se déracine. Aujourd’hui couché, il conserve ses lignes tortueuses, graciles et son indicible magnétisme.
En
Fr
Baignade & Détente
Étendu sur 3 hectares, l’espace nature du restaurant jouit d’un charme romantique qui ne manquera pas de vous séduire… Hérons, libellules bleues, bergeronnettes et cygnes semblent livrer un éternel ballet, bordé par les eaux cristallines de la Dordogne. Succombez aux joies de la baignade, au plaisir d’une sieste, ou à la contemplation de la biodiversité locale.
Protégez nos poules chéries
et pensez à vous munir de crottinettes.
CHIENS EN LAISSE UNIQUEMENT
La plage du Vieux Chêne est un terrain privé et ne bénéficie pas du ramassage des déchets.
PIC-NICS ZÉRO DECHETS
Les tenues de bain ne sont
pas acceptées au sein de l’établissement.
TENUE DE VILLE AU RESTAURANT
Le Vieux Chêne,
un monument naturel
Notre établissement porte son nom. Il s’étend, désormais endormi,  sous le regard du village qui l’a vu naître : le Vieux Chêne de Montvalent inspire l’émerveillement depuis plus de 500 ans !

Suite aux furieux assauts de la tempête de  2010, son tronc faiblit puis finalement se déracine. Aujourd’hui couché, il conserve ses lignes tortueuses, graciles et son indicible magnétisme.